TURNING

27-04-2009 à 16:49:25
out d’abord la règle concernant le "turning" (et le mental turning) a effectivement changé mais ça n’est pas récent puisqu’elle est apparue dans l’édition des règles de 2001 , ce qui fait tout-de-même huit ans . Mais comme la règle précédente n’était guère connue de la plupart des joueurs ça ne change pas forcément grand-chose .

Dans l’ancienne règle , en cas de turning , de mental turning ou de double tentative il n’y avait jamais stroke . A partir de 2001 , en réaction au comportement de certains joueurs qui provoquaient des turnings pour ne pas avoir à jouer la balle , il a été décidé de modifier cette règle pour trouver une parade à cette manoeuvre . Notons au passage que l’arbitre , dans l’ancienne règle , pouvait dénier au truqueur le bénéfice du turning en le sanctionnant d’un "no let" histoire de le calmer . Pour ma part je trouvais la règle parfaite et facile à appliquer .

Depuis 2001 la règle qui se voulait plus claire est en réalité devenue un sac de noeuds , difficilement applicable et peu appliquée , à supposer même qu’elle soit connue .

Dans le cas d’un turning , si la balle frappe le non-frappeur dans sa trajectoire vers le mur frontal : le non-frappeur bénéficie du stroke sauf s’il a effectué un mouvement tardif (donc imprévisible pour le frappeur) qui dans ce cas donnerait le stroke au frappeur . Comme pour la plupart des règles du squash , ce qui est recherché par le "législateur" , c’est l’intégrité physique des joueurs . Les situation de turning étant celles où surviennent le plus souvent des accidents , en particulier les traumatismes occulaires , la règle a été rédigée de telle façon à éviter le plus possible que la balle soit jouée . Et pour ce faire le meilleur principe est de décourager le frappeur "dangereux" .

Si le frappeur se retient de frapper et demande "let" il pourra bénéficier d’un stroke si le non-frappeur n’a pas fait tous les efforts pour se dégager .

La règle est beaucoup plus complexe qu’avant et , à titre personnel , je trouve qu’elle met plus de pression sur l’arbitre que par le passé . De plus le let systématique dans le cas du turning est une sorte de "gentleman agreement" entre les joueurs et la plupart d’entre eux préfèrent encore maintenant cette interprétation .

En conclusion cette règle étant à manier avec précaution ou grande compétence , l’esprit du jeu est dans la grande majorité des cas respecté si l’on continue d’accorder un let en cas de turning .

PRECISIONS :

Turning : tu fais un tour complet sur toi même (360°) pour suivre la trajectoire de la balle perdant par la même occasion ton adversaire de ton champ de vision.

Mental turning : tu laisses la balle te passer derrière de la droite vers la gauche (ou inverse) sans bouger.

Double tentative : Tu fais semblant de frapper la balle une première fois puis tu effectues ta frappe.
  • Liens sponsorisés